Biographie en quelques mots

Corps de texte

Bigraphie

Paris, 1964... après une formation intra-utérine de neuf mois, sans même attendre le confort tout relatif d'une table d'accouchement, je sors la tête... dans l'ascenseur d'une clinique de maternité !

Je venais d'arriver au monde par mes propres moyens. Cette spontanéité autodidacte est un trait qui me caractérisera par la suite.

Fils d'artiste et collectionneur d'art, mon enfance baigne dans un univers artistique. J'absorbe. Je vouais pour mon père une profonde admiration, mais étouffé par le talent et l'ego très important de ce père, je m'étais inconsciemment interdit toute création artistique.

A la quarantaine passée, après avoir exercé diverses activités professionnelles dans le spectacle, le voyage puis l'humanitaire - survient la mort du père. Une pause professionnelle et un replis sont indispensables.

De cette période, naissent les premières œuvres, comme un exutoire. Une barrière inconsciente saute puis, libéré du jugement paternel, une boulimie d'art m'envahit. La création me devient très vite comme une seconde respiration ! 

Porté par l'accueil d'un public de plus en plus nombreux, très rapidement me vient une évidence, dans cette seconde moitié de ma vie, je serai l'artiste que je m'étais depuis trop longtemps interdit d'être.

Bio (english)

Paris, 1964… After nine months of intrauterine training, without even waiting for the relative comfort of a delivery table, I put my head out… in the lift of a maternity clinic!

I came to the world by myself. This self-taught spontaneity is a feature that will characterise me later on.

As the son of an artist and art collector, my childhood was steeped in an artistic universe. I absorb. I had a deep admiration for my father but overwhelmed by his talent and his very important ego, I unconsciously forbade myself to create.

Instead, I worked in various professional activities in the show business, travelled a lot and did some humanitarian work until my father died when I was in my forties. A professional break and a retreat were essential.

It is from that time that my first creations came to life, as a relief. An unconscious barrier had finally broken and, freed from the paternal judgement, a bulimia of art invaded me. Creation quickly became my second nature.

Encouraged by the warm welcome of a growing public, it came to me as an evidence, that in the second half of my life, I would be the artist that I had forbidden myself to be for too long.